Interview du créateur du projet pédagogique Baby Rugby

babyrugby-flo
3001/2016

Interview du créateur du projet pédagogique Baby Rugby

Interview de Florian Beguine créateur du projet pédagogique Baby Rugby:

 

Florian, quelles ont été tes motivations pour développer cette activité « baby rugby » ?

 

FB : « Cela fait maintenant 20 ans que je suis éducateur au sein de grosses structures écoles de rugby. J’ai été responsable de l’école de rugby de Toulon et je suis actuellement responsable de celle du Stade Niçois.

Durant ces années, J’ai toujours remarqué les difficultés qu’éprouvent les éducateurs pour apprendre le rugby aux plus petits.

J’ai alors imaginé avec mon ami Bastien Miquelis de mettre en place une sorte de formation pré-école de rugby tel que l’école maternelle l’est dans l’éducation Nationale. »


A quel public s’adresse le baby rugby ?

 

FB : « Le baby rugby s’adresse à tous les enfants en capacité de comprendre des consignes. Je dirais que l’âge idéal pour commencer le Baby Rugby se situe aux alentours de 3 ans, mais certain enfants de 2 ans et ½ sont déjà complètement apte à commencer cette activité. C’est souvent la séance d’essai qui nous permet de jauger si l’enfant est apte ou pas à suivre une séance. Si l’enfant manque un peu de maturité nous proposons souvent aux parents de réessayer un peu plus tard car on sait qu’à cet âge-là les enfants évoluent très vite.

Le sexe de l’enfant n’est pas non plus un problème puisque que cette activité avant tout ludique pour l’enfant convient aussi bien aux filles qu’aux garçons.

Nous comptons d’ailleurs de plus en plus de fille dans nos séances. »

Quelles sont alors les bases de votre enseignement ?

 

FB : « On peut considérer notre activité comme un mélange de baby gym, de lutte et de rugby. Par l’intermédiaire de ces trois disciplines sportives, nous avons mis en place des jeux ludiques qui permettent de travailler l’opposition corporelle, la coordination motrice, l’adresse, la coopération, la compréhension des règles, la prise d’espace, etc… »

Pensez-vous que l’activité est bénéfique pour l’enfant ?

 

FB : « Oui, sinon je ne l’aurais pas lancé. Nous apportons une importance primordiale a l’intérêt de l’enfant. Le rugby requiert l’apprentissage d’une multitude de ressources à son pratiquant pour pouvoir jouer au rugby à proprement parlé. Et c’est la plupart du temps ce manque de ressources qui explique la difficulté d’arriver à faire jouer les plus petits au rugby. La pratique du Baby Rugby va permettre le développement et la maitrise de toutes les ressources qui permettront à l’enfant de pouvoir pratiquer aisément le rugby par la suite. Mais pas que, le Baby Rugby par la multitude de ses apprentissages permettra également à l’enfant d’acquérir des compétences motrices et affectives transposables a beaucoup d’autre sports collectif ou individuel. »

 

Quelles sont les grandes lignes de ton projet pédagogique ?

 

FB : « Tous les exercices proposés aux enfants sont avant tout ludiques et s’appuient sur trois axes pédagogiques :

  1. le développement de la motricité avec et sans ballon,
  2. la gestion affective (contrôle des émotions)
  3. la coopération. »

 

Où les enfants peuvent-ils pratiquer le baby rugby ?

 

FB : « Actuellement il y a très peu d’endroit où les enfants peuvent pratiquer le baby rugby et c’est bien dommage. Il faut reconnaitre que c’est une activité qui requière des éducateurs ayant une bonne connaissance du rugby et spécialisés avec ce type de public très particulier. Nous proposons actuellement des créneaux sur Toulon, sur Evenos et Aix en Provence mais nous avons pour projet d’en ouvrir d’autres très prochainement.

Si des personnes souhaitent rejoindre notre projet ils sont les bienvenues. Nous nous chargerons d’assurer leur formation et de leur transmettre notre savoir.»